Perso Story 2 : Convoqué au commissariat...

Publié le par Grégory

Vendredi 14 janvier
Je rentre du travail, je vérifie mon courrier...une lettre...j'ouvre : "M.Grégory X vous êtes convoqué au commissariat de Brunoy (91) lundi le 24/01 à 9h ; pour le motif suivant : contacter le commissairiat".
Je commence à flipper, je relie le courrier, vérifie l'adresse...j'imagine les pires scénarios : radars (c'est vrai, je ne suis pas très respectueux des limitations de vitesse), téléchargement illégal...qu'est-ce-que j'ai fait ?
Dans un premier temps, je vais sur le net, et tente de trouver des articles concernant le commissariat de Brunoy...qu'elles sont ces activités ? cyber-criminalité ?...non, je ne trouve rien, sauf un article : le commissariat de Brunoy et celui de ma ville (à 40 Km de Brunoy) ont coopéré dans une affaire de trafic d'armes...non, c'est pas ça !
Ensuite je décide évidemment d'appeler le commissariat et je le ferai à deux reprises...impossible de joindre l'inspecteur qui m'a convoqué, re-essayer plus tard ! Ok.

Samedi 15 janvier
Je re-téléphone le matin...pareil même pire : l'inspecteur est absent jusqu'au lundi 24 janvier...le jour de la convocation, et personne ne peut me renseigner ! Horreur ! J'insiste. Le standardiste me rassure en me disant qu'une convocation n'est pas nécessairement liée à un délit...

Mardi 18 janvier
Suivant les conseils d'une collègue (qui m'a bien soutenu) je décide d'aller au commissariat de ma ville ! L'objectif est de transférer ma convocation dans ce commissariat. Hélas, les gardiens de la paix ne peuvent rien faire...et me disent que si je n'ai rien à me reprocher ce ne doit pas être grave ! J'en prends note...et à partir de ce jour, il est vrai que je stresse moins...j'oublie...on verra bien lundi !

Mercredi 19 janvier
Repérage des lieux : en soirée, je décide de prendre ma voiture direction Brunoy ! Le coin est joli...mais le commissariat sinistre et ressemble à un collège...Je suis calme...vive lundi !

Lundi 24 janvier : le jour J
Je pars tôt, dès 7h45, pour éviter les bouchons sur la Francilienne. J'arrive à Brunoy vers 8h30. J'entre dans le commissariat. A l'accueil, une dame note mon rendez-vous et me demande de patienter. Je patiente.
Un couple arrive : ils désirent voir leur fils arrêté la nuit, ils lui apportent à manger...Leur demande est refusée...les parents sont inquiets...c'est glauque...
Puis vient mon tour : je franchis une porte blindée à code secret, un long couloir puis le bureau de l'inspecteur. Odeur de cigarette (il vient de l'éteindre), vieux ordi, une pièce sans vie...
Il me demande si je sais pourquoi je suis là ! Non, je réponds...il s'excuse de l'absence de motif. Il commence alors à me questionner : vous rappelez-vous de cette soirée en 2003 avec vos amis, à Brunoy ? Non, je réponds...je ne connaissais pas cette ville jusqu'à aujourd'hui. Il insiste, m'observe...non, vraiment non ! Il m'explique alors qu'il avait fait une recherche d'un Grégory X...il en a trouvé 2...un près de Brunoy (moi) un autre à Nancy...il a choisi le plus proche...mais ça doit être une erreur me dit-il. Je lui dit oui.
Il prend donc ma déposition : M. Grégory X atteste n'avoir aucun lien avec cette soirée (grosso modo). On parle un peu, me demande mon métier, s'excuse de la gêne occasionée...Je pars.
Je suis de retour chez moi, à 10h10...quelle matinée, quelle semaine !

Voilà, j'espère que cette histoire pourra rassurer ceux qui recevront (ou ont reçu) une convocation...
J'ai découvert que j'avais un homonyme (visiblement impliqué dans une affaire...s'il se reconnaît...)...ça fait drôle, je pensais que j'en avais pas...

Publié dans Perso story

Commenter cet article

mushu 09/06/2005 23:22

super bien écri,é super flipan!jm bcp ton blog!
bonne continuation!

brigitte 05/06/2005 15:20

Je viens de lire ton texte, très bien écrit j'aime bien ta façon de raconter.
J'ai mis ton blog dans mes favoris car je compte bien venir lire la suite de tes écritures. Tu m'as fait passer un bon moment. A bientôt. Brigitte.

elzablog 04/06/2005 18:14

Ha la vache ! C'est quand même super flippant ! Bon je pense que tu l'as bien écrite aussi... les jours passant la tension monte de plus en plus...
Incroyable qu'ils ne t'aient pas donner le motif de cette convocation sur leur première lettre !!

Valérie 03/06/2005 20:25

Merci de ton passage sur mon blog, je suis allée sur le tien, je l'ai lu avec intérêt, et j'avais vraiment imaginé toutes sortes de chutes à ta convocation ... comme quoi, on a de l'imagination ! Heureusement tu n'as pas eu de problèmes mais bon ... rien que le fait de réfléchir aux raisons possibles à tout ça, je suis certaine que tu as du te faire pas mal de soucis.
A bientôt !
*Valérie*

Loka 03/06/2005 18:57

Moi une fois, ils m'ont course-poursuivie en voiture avec girophares et cyrène et tou et tou! Arrêtage en queue de poisson et main sur le révolver pour nous faire sortir! En fait, c t juste pour nous dire qu'on avait un phare qui fonctionnait pas...mais comme on était en train de chanter des chansons paillardes dans la voiture, on avait pas remarqué qu'on était suivies depuis 20 minutes! Ils ont cru qu'on délis de fuitait parce qu'on était des bandites...pfff...j'vous jure...